Dieu ou césar : faut-il choisir ?

Prédication autour de Matthieu 22, 15 à 21

l’image de fond représente Constantin, premier « empereur chrétien », peinture murale, église « du pacte de miséricorde » sur la presqu’île de Zéghé, lac Tana, Éthiopie.

15Alors les Pharisiens allèrent tenir conseil afin de le prendre au piège en le faisant parler. 16Ils lui envoient leurs disciples, avec les Hérodiens, pour lui dire : « Maître, nous savons que tu es franc et que tu enseignes les chemins de Dieu en toute vérité, sans te laisser influencer par qui que ce soit, car tu ne tiens pas compte de la condition des gens. 17Dis-nous donc ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer le tribut à César ? » 18Mais Jésus, s’apercevant de leur malice, dit : « Hypocrites ! Pourquoi me tendez-vous un piège ? 19Montrez-moi la monnaie qui sert à payer le tribut. » Ils lui présentèrent une pièce d’argent. 20Il leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? » 21Ils répondent : « De César. » Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » 22A ces mots, ils furent tout étonnés et, le laissant, ils s’en allèrent.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *